Atlas de nuit

Édition — 17 x 25 cm — Impression numérique — Textes et images : Maïte Álvarez

Remonter aux origines de la chorégraphie pour y voir une forme de cosmogonie du monde. Mettre à distance la choré de la graphie, pour comprendre ce qui les met en tension. Pour saisir la nature de l’espace entre. Cet espace n’est pas un fossé, mais un écart actif, un espace-substance, comme l’espace entre les corps qui dansent. Comme l’espace de la pensée, comme l’espace négatif entre et derrière ce texte. Comme l’espace au-delà de ce livre. L’espace entre danse et écriture est atmosphérique, il est plein d’invisible, de potentialité permanente, il est infini et élastique.
Il écrit les nuits du monde.

Stella

Performance — 25 min — 2018 — Concept & création : Maïte Álvarez — Avec : Maïte Álvarez, Marion Gassin, Victor Guezennec

À la recherche des formes archaïques, des premiers gestes et langages, c’est notre aptitude à créer des mondes de pensée qui est questionnée ici. Des fragments de mémoires émergent à la lecture d’un temps et d’un espace suspendus, entre, où l’écriture devient synesthésique.

Aide : titre de l’article dans la rubrique Portfolio

Curabitur blandit — 30 min — tempus porttitor — Texte, narration et chorégraphie : Alan Payon, Frédéric Touchard — consectetur elit — consectetur adipiscing elit

Curabitur blandit tempus porttitor. Nullam quis risus eget urna mollis ornare vel eu leo. Donec sed odio dui. Cras justo odio, dapibus ac facilisis in, egestas eget quam. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Il faut juste ajouter les documents à l’article, uploader les images et les légender, pour les vidéo (Youtube, Vimeo) il suffit de mettre le récupérer le lien et de choisir comme document "Internet".

Ajouter une image ou un document
depuis : mon ordinateur | la médiathèque | le serveur | internet

Ne pas mettre le inclure le code dans l’article comme dans « Actualité".
Laisser le réglage par défault.

Pour changer l’ordre, il faut changer la date de publication, la date la plus récente place l’article en haut de la liste.

Pour l’ordre des images, la date la plus ancienne place l’image en 1er position
Si il y a une seul image, il faut mettre le mot clé "unique" (en cliquant sur modifier et ensuite en bas, ajouter le mot clé)

  • DAN'DE_01
  • DAN'DE_02
  • DAN'DE_03
  • DAN'DE_04
Dan’dé

Édition originale — 50 ex. numérotés et signés — 24 x 33 cm — 20 affiches pliées et reliées — Impression numérique — Textes et images : Imen, Ayoub, Yasar, Lou, Christelle, Jamila, Anas, Abdelkader, Jodie, Maéva, Zina, Anouar, Brayan, Soulayman, Angéla, Guilherme, Hajar, Dalila, Marie Addi, Maïte Alvarez — Strasbourg/Paris 2013-2016

Dan’dé est un dictionnaire chorégraphique ludique qui représente, par l’intermédiaire de l’écriture et du dessin, les figures d’une danse imaginaire. Plus qu’un simple livre, c’est un objet à composition qui se manipule. Sa reliure se démonte, ses pages se déplient et ses signes se déploient dans l’espace, pour nous inviter à expérimenter chaque figure et recomposer d’infinies partitions chorégraphiques. Né d’un processus d’expérimentation autour de la retranscription graphique du mouvement, ce projet a été mené avec 18 élèves de CM1 dans le cadre du Centre de Formation des Plasticiens Intervenants (HEAR).

commander un exemplaire

Noter la danse, danser la notation

Document de recherche — 13,5 x 21 cm — 44 pages — Impression numérique — Strasbourg, 2013

Comment la notation chorégraphique engage-t-elle à la création ? Telle est la problématique posée dans ce document qui, par une analyse de l’œuvre de plusieurs artistes plasticiens et chorégraphes, cherche à révéler comment cette écriture du mouvement devient un réel processus de création. « [La notation] bouleverse, redéfinit, provoque la danse par la dimension plastique qu’elle engendre : la forme questionne l’espace, l’outil graphique questionne le geste, les procédés numériques questionnent la composition. Elle devient alors une nouvelle matière à danser. »

  • PARABOLES
  • PARABOLES
  • PARABOLES
  • PARABOLES
  • PARABOLES
Paraboles

Jeu de cartes — 8 x 13 cm — 32 cartes, 1 affiche, 1 manuel — Impression numérique, argentique & sérigraphie — Strasbourg, 2012

Paraboles est un jeu de cartes graphique et chorégraphique expérimental composé de trente symboles. Il est divisé en trois familles, matière, espace et temps que le mouvement lie intrinsèquement et simultanément entre elles. Fondé sur le principe d’une écriture visuelle symbolique, il stimule la création chorégraphique en recherchant la qualité vibratoire et sensible du mouvement. En ce sens, chaque signe a été conçu de manière à véhiculer intuitivement l’empreinte des nuances gestuelles qu’il évoque, offrant ainsi au danseur une grande liberté d’imagination et d’improvisation.

Rencontres #

Vidéo — 4 min — Captation numérique — Danse : Amandine Chauvidan — Strasbourg, 2012

Fruit d’une correspondance régulière entre danse et graphisme, cette recherche filmique tend à capter et à révéler la dimension vibratoire du geste à travers les formes fluides que la lumière nous donne à voir. Initiant le travail d’écriture chorégraphique, la lumière pose le cadre scénique, l’ombre révèle les lignes, le geste et le souffle scandent le temps, donnent le rythme.

Vibration Choré Graphique

Mémoire de recherche — 14,5 x 23 cm — 130 pages — Impression numérique — Strasbourg, 2012

« Loin d’être une expression linéaire, la danse se compose [...], de strates de signes, de gestes et d’émotions, qui dialoguent dans un espace scénique à travers l’espace du corps. La danse, en tant que langage, implique à travers son expression, l’idée de communiquer et d’échanger avec l’autre, qu’il soit danseur, ou spectateur. Cet échange est régi par des flux d’énergies, de fréquences vibratoires dans l’air, qui se multiplient, rebondissent, se fondent, dans un tout harmonieux. On touche ici à une notion fondamentale de la danse, son essence, qui se caractérise par ce que l’on pourrait nommer vibration : un rayonnement sensible et subtil du danseur exprimant son art, une capacité d’émouvoir, de transmettre des sensations. »

Consultation : http://hear.fr/sites/mmc/vibration-chore-graphique/

[Danségraphie]

Affiches — 29,7 x 42 cm — Série de 5 affiches — Impression numérique — Photographies : Wolfgang von Wangenheim, d’après le travail chorégraphique de Germaine Acogny — Strasbourg, 2011

Puisant dans les racines ancestrales et sacrées de la danse, cette série de compositions graphiques est une ébauche primitive d’écriture du geste. Cette mise en forme des codes et symboles véhiculés par les mouvements du corps dans un espace empreint de rituels et de traditions, cherche à raviver les liens entre le matériel et le spirituel, le visible et l’invisible, le réel et le magique.